Au Nom des Roses

Création in situ @ Gare Centrale à Bruxelles, le 24 novembre 2019.

Performance participative, action militante artistique, en hommage (« femmage ») aux victimes de féminicide, à l’occasion du lancement de la manifestation contre les violences faites aux femmes.

Cette performance est conçue dans la lignée du travail chorégraphique de Mathilde Laroque sur la suspension et les thèmes de la vie, la mort et la folie, autour de Vaslav Niinski (1889-1950), ses archives et sa personnalité. Virtuose et révolutionnaire, il est rejeté par les conservateurs mais adulé et mystifié par ses fans. Diagnostiqué schizophrène au bout de huit années de carrière, sa psychose lui joue un mauvais tour. Il pose des actes de violences envers sa femme qu’il insulte et pousse dans les escaliers. Suite à cet évènement, sa famille et les médecins décident de l’interné.

Après s’être intéressée au Saut de l’ange de Nijinski, excécuté dans le Ballet « Le Spectre de la Rose » en 1911, chorégraphié par Michel Fokine sur un livret de Jean-Louis Vaudoyer inspiré du poème éponyme de Théophile Gautier, Mathilde Laroque s’inspire pour cet hommage des éléments qui composent ce ballet : une rose, un poème, une femme qui s’endort et danse avec le spectre de la rose.

Les roses et les différentes fleurs, sont l’élément principale de la performance et représentent les victimes de féminicide. Une quarantaine de personnes de 20 à 70 ans leur rendent hommage et dansent avec leur spectre. La performance se veut poétique et se déroule avec une certaine lenteur, qui révèle la résistance des corps dans une longue procession depuis le couloir de la Gare jusqu’à la place de l’Europe en passant par le hall principal.  Ici est fixée une plaque commémorative des cheminots morts pendant la guerre. Dans cette action militante, la plaque est recouverte par une bannière en souvenir des femmes victimes de féminicide.

 

Participant.e.s/interprètes :

Inès BAHJA, Annette BAUSSART, Diana BARRETO AMARO, Nicola BERTAZZONI, Alice BOSCQ, Noémie BOES, Estelle CZERNICHOWSKI, Justine DELAUNOY, Noemi DEL VECCHIO, Lorena DI BELLO, Raphaël FAELLI, Françoise FADEUR, Laura GAGGIOTTINI, Abdelwahab HAKEM, Abdessamad JABRI, Ramona KOWALEWSKA, Catherina KYNDT, Agnès LOHEST, Liesbeth LUISTERBURG, Catherine MARTIN, Catherine PAIROUX, Elisa PAIS, Asia PIZZUTO, Typhen ROCCHIA, Caterina ROSOLINO, Mégane ROSS, Angrosa SUM, Gianna SUTTERLET, Laurent TERROIR.

 

Conception, coordination, approche chorégraphique et scénique : Mathilde LAROQUE

Collaboration artistique : Stéphanie AUBERVILLE

Violonistes : Ekaterina PHILIPPOVICH et Violetta KABANOVA

Musique : « Canon for the Last Day » for Two Violins by Ben LUNN, 2016

Production : made with heART asbl en partenariat avec la plateforme Mirabal Belgium

Avec le soutien de Région Bruxelloise-equal.brussels et la Cocof-service de la danse

 

Vidéos (réalisation Camille FONTENIER):

Teaser « Au Nom des Roses » (6min10)

Captation intégrale « Au Nom des Roses » (24min40)

Archive de la manifestation (33min43) qui a rassemblée 10000 personnes le 24 novembre 2019 à Bruxelles.

Autres images relayées dans la presse:

public work

euronews

RTL info

Paris Match

 

AU NOM DES ROSES

 

Le temps s’étire… Sentir.

 

Sentir le parfum des fleurs,

La peur et les pleurs.

Sentir la pulsation du cœur,

Le souffle de la dernière heure.

 

Ralentir et partir…

 

Renaître par la danse,

Une danse au nom des roses.

 Sentir la foule en osmose,

Quand vient l’apothéose.

 

Respire…

 

Ecoute le son des violons

Bannir cette violence sans nom.

Ensemble nous nous unissons,

Pour que résonnent leurs noms.

 

Frissons…

 

Les spectres en présence

Entrent dans la danse.

 Le cri de leur existence

Se transforme en silence.

 

 

Souffrance dévoilée,

Il voulait la taire.

Elle n’a pas pu s’échapper,

Il l’a mise à terre. 

En larmes… aux armes !

 

ARRÊTEZ LES MEURTRIERS

Qui se parfument à l’eau de rose,

Cachant l’odeur du sang

Devant les yeux des enfants !

 

 

Aux femmes assassinées, agressées, étranglées, brûlées, démembrées, égorgées, étouffées, violées, frappées, excisées, insultées, contrôlées, oppressées, humiliées, précarisées…

 

PLUS JAMAIS !

Solidarité avec les femmes du monde entier

(Poème éponyme de Mathilde Laroque, écrit à la suite de la performance.)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

© 2019 madewithheART asbl. Tous les droits sont réservés Designed by Bicolore